Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Saints et les Fous

Quelques niouzes

19 Août 2011 , Rédigé par Pierre Jouan Publié dans #Choses

Griaule

Wesh. Je perds des points de BlogRank presque aussi vite que sur mon permis de conduire, donc il faut réalimenter la machine.

 

Le truc, c'est que j'ai lu du Lucius Shepard pendant presque un mois, pour un article qui ne paraîtra pas (ou pas sous sa forme initiale). Damn Cyril de Graeve, si tu me lis, je maudis ta descendance !

 

Rien d'une épreuve, cela dit, tant il est confortable d'évoluer dans les mondes de l'ami Lucius. Son Intégrale du dragon Griaule, qui doit paraître en septembre aux éditions du Bélial, est tout simplement géniale (mention spéciale au traducteur, Jean-Daniel Brèque, sans qui nous n'aurions pas pu prendre la pleine mesure du style original). Courte recension dans Chronic'art n°73, dans les kiosques le 2 septembre, et longue chronique sur le site du même nom courant septembre.

 

Depuis, j'ai lu deux trois choses, et notamment le célébrissime Catch 22 de Joseph Heller, que j'avais jusqu'ici manqué pour une raison obscure. Drôle d'impression, quelques mois après Les Quatrièmes demeures de Lafferty, de me trouver devant un nouveau pré-Pynchon, qui l'aura forcément lu. L'auteur fou de L'Arc-en-ciel de la gravité ne sortait pas donc de nulle part, mais avait bien quelques prédécesseurs littéraires (c'est rassurant, quelque part).

 

Il y a aussi Harlan Ellison, dont je découvre l'oeuvre à travers une vieille antho des Humanoïdes associés, La Bête qui criait amour. Cet homme là est sacrément fralé.

 

 

Je fais mes premiers essais de traduction, en même temps, et il n'y a guère de quoi parader. C'est long, laborieux, et peu concluant. Mais chut, je suis ensuite censé trouver un éditeur...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article