Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Saints et les Fous

C A L Y P S O : The CALYPSO Tape

3 Mars 2014 , Rédigé par Pierre Jouan Publié dans #Musique

C A L Y P S O : The CALYPSO Tape

Nous traversons l'existence comme Ulysse, poussés par des puissances malignes qui brouillent notre orientation, et retardent les retrouvailles avec notre patrie véritable. Naïfs, nous abordons des îles à la végétation luxuriante, fantasmes d'exotisme, paradis immédiats... Promesses d'amour : Calypso est belle à se damner et nous aime en retour. Sa lyre agit comme un charme, son chant est mélodieux, sa voix se dédouble en harmonies ensorcelantes. Un Garçon de Plage est là aussi, qui nous parle d'une semblable terre de soleil à l'extrémité du monde, où l'on peut passer son temps sur la planche, à arpenter la vague et les rouleaux : il fait résonner ses cordes jusqu'aux confins de l'univers, et tous les vivants piliers de la nature semblent se répondre. Parfois, les notes d'un xylophone invisible s'élèvent, comme sourdant de la respiration de cette nature irréelle. Nous pourrions être arrivés au bout de notre périple, celui du bonheur individuel. Mais quelque chose cloche.

Un vrombissement menaçant soutient tout à coup le chant des sphères. La belle mécanique céleste révèle son origine machinique, contrefaite. Des accents tristes percent dans la voix des filles de l'Océan, évoquent les Mensonges de l'Eté. Soudain il fait froid, nous sommes à Paris, toujours incarcérés dans la matière, dévorés par le malaise de vivre dans un monde mensonger : il faut aussi chanter les matins blêmes, la frustration, les toxicos du square Léon. Le Paradis terrestre est faux, lisse comme une affiche publicitaire, promesse jamais tenue, et il nous faut encore prendre nos distances, comme on éloigne les lettres de C A L Y P S O. Alors la voix des sirènes est fêlée, mais elle a cessé de mentir : leur chant n'est plus un piège mais un guide sur le chemin du retour, elle nous indique le Pôle spirituel qui nous régénèrera. L'amour même ne peut pas retenir Ulysse éternellement, alors un concert d'adieu, plein de gaieté et de nostalgie, est donné en son honneur : c'est la dernière chose qu'il entend en s'éloignant du rivage.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article